Onboarding, évitez la gueule de bois !

Onboarding août 03, 2021

"Je suis tellement heureux d’avoir le job!” “L’expérience va être incroyable.” “Je vais être dans un milieu très stimulant !"... Tant d'espérances qui peuvent finir en désillusions.

Tout le monde a vécu ce moment avant de commencer un nouveau travail : joie, appréhension et excitation ! Pour l’entreprise, l’enthousiasme d’un nouveau collaborateur est un atout indéniable, mais il faut redoubler de vigilance pour ne pas le décevoir. Plus les attentes sont élevées, plus la chute risque d’être douloureuse…

L’onboarding, l’opportunité d’une relation durable

Créer une relation de confiance entre une organisation et un collaborateur, comme toute relation, peut s'avérer complexe. Pourtant, l'établissement de ce lien de confiance doit commencer dès le processus d'intégration. Il est possible d'ajuster le parcours en trois temps :

  • Anticipation. Avant même que le nouveau collaborateur arrive dans l’entreprise, il a beaucoup d’attentes fondées sur le pouvoir d’attraction de la marque employeur et sur les retours qu’il a pu obtenir de “l’intérieur” par des anciens ou actuels collaborateurs. Assurez-vous que la nouvelle recrue soit bien dans le juste et ait une bonne vision de l'entreprise.
  • Rencontre. Le nouveau collaborateur s’insère dans son nouveau milieu de travail, comprend la culture de l’entreprise et reçoit suffisamment d’informations pour s’approprier son nouveau rôle. Montrez-vous disponible et à l'écoute de ses premières impressions, il doit se sentir attendu.
  • Ajustement. Le nouveau collaborateur commence à avoir ses propres désirs vis-à-vis de l’organisation et s’y sent moteur. Comprenez ses besoins et ses envies de développement, qu'il soit personnel ou professionnel.

À chaque étape, il est important de lever toutes ambiguïtés et frustrations. En effet, pour l’entreprise, l’enjeu principal est de répondre aux attentes de ses recrues, à condition qu’elles restent réalistes !

Anticiper est la meilleure façon d’éliminer toutes frustrations issues d’une incompréhension entre le nouveau collaborateur et l’entreprise et ainsi d’éviter tout lendemain difficile, également appelé “hangover honeymoon”.

Le risque est que le collaborateur intègre son nouvel environnement avec un enthousiasme débordant. Il s’investit sans faille dans son nouveau rôle en occultant ses premières frustrations. Mais la lune de miel ne va pas durer très longtemps…

À la suite de promesses non réalisées et de conflits, la désillusion est inévitable. En l’absence de nouvelle dynamique, le collaborateur décide de moins s’investir. Détecter les risques psychosociaux est le rôle du manager et des RH, lors des points d’étapes réguliers et via des questionnaires ou rapports d’étonnement. Un bon parcours d’onboarding doit laisser assez de flexibilité pour pouvoir redresser la barre en cas de démotivation.

Pour en savoir plus, découvrez notre guide avec "La checklist des étapes à réaliser pour un onboarding idéal"

Comment éviter la gueule de bois ?

Cette situation préjudiciable peut être évitée en respectant quelques règles de bases de l’onboarding :

  1. Informez en amont de son arrivée le nouveau collaborateur sur sa nouvelle entreprise, les valeurs, la culture, son équipe, ses avantages… Il faut éviter tout quiproquo et répondre le plus tôt possible à toutes questions qu’il serait susceptible de se poser.  
  2. Utilisez un système de parrainage ou “buddy”. Il est le moyen efficace d’initier une relation moins institutionnelle, sans tabous, avec un autre collaborateur pour comprendre tous les non-dits au sein de votre entreprise (informations intangibles).
  3. Prolongez l’onboarding de plusieurs mois. Nous voyons beaucoup trop d’entreprises pour lesquelles l’onboarding se résume à 1 ou 2 semaines. Or, la lune de miel peut durer entre 3 à 6 mois (selon l'analyse d'Harvard). Il faut donc être capable de continuer à informer et guider la nouvelle recrue au-delà de cette période pour éviter toute gueule de bois.

Vous l'aurez compris, un onboarding doit être réfléchi afin de rendre l'arrivée de vos collaborateurs la plus sereine possible. Ce lien de confiance qui s'établit lors du préboarding et ensuite tout au long de l'onboarding, est cruciale pour engager vos collaborateurs, tout en garantissant votre marque employeur.

Charlotte Vannereau

Content Manager @Workelo