Les 5 tendances RH de l’année 2022

Tendances RH janv. 06, 2022

 

Ces dernières années les RH ont connu plusieurs bouleversements entre la pandémie, la digitalisation et les attentes des collaborateurs plus exigeantes. Management et méthode de collaboration ont bien évolué. Ainsi les qualités d’écoute de la fonction RH et leur aptitude à conseiller et accompagner vont continuer d’être challengées. Alors à quoi faut-il s’attendre pour l’année 2022 et la fonction RH ?

Un onboarding de qualité pour favoriser la rétention des talents

L’onboarding a une place centrale dans l’expérience collaborateur. Il représente les premières impressions de vos nouvelles recrues quant à leur environnement de travail, à leurs collègues, à la cohésion des équipes, à la répartition du travail…

Face aux sujets de la fuite des talents et de la grande démission, les processus d’onboarding se doivent d’innover et de se renouveler pour répondre aux nouvelles attentes et besoins des collaborateurs.  Pour s'adapter aux nouvelles méthodes de​​ travail et aux exigences des collaborateurs, voici 4 pistes d’attention et de développement.

  • La modernisation des processus d’onboarding en digitalisant certaines étapes avec pour effet le gain de temps et l’amélioration de l’expérience collaborateur
  • L’intégration du collaborateur grâce à un parcours gamifé pour maximiser son engagement
  • L’anticipation des besoins et attentes des collaborateurs
  • La prise de feedback

Côté RH, les avantages de la digitalisation de ce processus sont un gain de temps pour qu’ils se consacrent davantage à l’humain tout en garantissant un bon déroulement de l’onboarding du collaborateur. En partie, les bénéfices observables à prévoir sont :

  • Un gain de temps
  • Un parcours précis et personnalisé, facile à mettre en place
  • Une collecte et mise à jour des données et rapports utilisés pour améliorer les parcours collaborateurs

Faire de chaque mobilité interne un succès

Depuis presque 3 ans, le contexte sanitaire favorise la mobilité interne et met en évidence la nécessité d’en améliorer la mise en place et le déploiement. Par le biais de la transformation digitale, il est aujourd’hui plus facile d’avoir des feedbacks sur sa mise en place et son déroulement et ainsi sur les pistes d’améliorations. En effet, la mise en place et l’accompagnement de la mobilité interne sont encore challengés avec 49% des employés qui ne connaissent pas la politique de mobilité de leur entreprise. Et 7 managers sur 10 qui ne veulent pas voir partir un top performer.

Pour accompagner la mobilité, Workelo vous aide avec son outil qui permet à la fois d’assurer un bon départ du collaborateur, mais aussi une arrivée sereine dans sa nouvelle équipe et son nouvel environnement de travail. Une mobilité interne réussie, c’est 20% d’économie pour votre entreprise sur le recrutement externe et la garantie de fidéliser vos talents qui déclarent à 94% rester plus longtemps dans leur entreprise si elle investissait plus dans leur carrière.

Enfin, accompagner la mobilité interne, c'est aussi garantir une montée en compétences de vos collaborateurs avec la mise à disposition d’outils pour se former. Grâce aux feedbacks, l’écoute attentive des managers et RH quant aux besoins du collaborateur est favorisée.

Expérience & engagement collaborateurs

“62 % des décideurs RH, contre 38 % en 2018, ont de fortes attentes concernant la simplification de l’expérience des collaborateurs.”  - Gymlib

Suite à la pandémie, mais aussi aux changements des méthodes de travail et des attentes, le collaborateur a des désirs plus précis et des revendications. La qualité de l’expérience et de l’accompagnement du collaborateur seront donc au cœur des enjeux de l’année 2022.

Pour cause, une étude de widoobiz fait un constat sans appel :

  • 39% des salariés français disent ne plus vouloir travailler à temps plein, suite aux nouvelles habitudes adoptées dans le cadre du travail hybride
  • 33% des collaborateurs français ont une réelle volonté de changer de carrière ou d’avoir de nouvelles opportunités professionnelles pour la fin d’année
  • 32% des employés français, disent lutter contre l’épuisement professionnel après cette pandémie

Le bien-être au travail fait partie des grands enjeux de cette année. Une bonne qualité de vie en entreprise engage souvent un cercle vertueux avec une meilleure implication du collaborateur dans ses fonctions et de ce fait une meilleure performance pour l’entreprise.

Bien accompagner vos collaborateurs dans les étapes de leur parcours, c’est leur offrir une bonne raison de rester et de s’impliquer dans votre entreprise. C’est aussi l’occasion de parfaire votre marque employeur et de vous rendre encore plus attractif sur le marché de l’emploi. En somme, privilégier le bien être de vos employés, c’est offrir de belles perspectives d’évolution à votre organisation.

La réorganisation du travail en équipe avec le mode de travail hybride

La transition vers le travail hybride suit son cours et son impact se fait de plus en plus sentir. Le gain de temps et la flexibilité qu’il implique sont extrêmement positifs. Cependant, il implique aussi une réorganisation des méthodes de travail. La bonne communication et le brainstorming autour des règles claires sont nécessaires pour la bonne mise en place du travail hybride.

Le travail hybride a pour particularité d’offrir une meilleure capacité d’adaptation aux imprévus comme les confinements pour les entreprises. Les interfaces et méthode de travail une fois mises en place s’adaptent très bien aux imprévus. Être flexible quant au lieu de travail allège souvent la charge mentale du collaborateur et du manager, ainsi peu importe les impératifs ou imprévus le travail peut être accompli en temps et en heure une foi le bon équilibre trouvé.

L’automatisation des processus RH favorise aussi le bon déroulement du management des équipes ainsi que de leur bonne entente et organisation. En effet, avoir les outils pour onboarder un collaborateur de manière digitale sans en sacrifier la qualité est l’un des nombreux avantages de l’hybridation de ces processus. Ainsi pour l’onboarding, la vie en entreprise ou l’offboarding d’un collaborateur ou d’une équipe, mettre en place un outil digital permettra de protéger l’entreprise des risques d’une mauvaise gestion ou d’un décrochage des collaborateurs. Le travail hybride permet donc en plus de la flexibilité et du gain de temps de fidéliser les collaborateurs ainsi que de renforcer la culture d’entreprise.

Qualité de vie au travail

Construire une politique de bien-être au travail permet à la fois d’agir sur la motivation au travail et de réduire les risques psychosociaux. Il est important d’adapter la QVT (Qualité de Vie au Travail) à la taille de l’entreprise ainsi qu’à son secteur et de ce fait aux besoins des collaborateurs.

La notion de bien-être au travail englobe à la fois santé mentale et physique. Elle fait référence au sentiment général de satisfaction et d’épanouissement du collaborateur au sein de son entreprise ainsi que dans ses fonctions. Elle permet de garantir le moins d’impact possible des fonctions du collaborateur sur sa santé. Le bien-être met l’accent sur la perception personnelle et collective des situations et des contraintes de la sphère professionnelle. Un collaborateur épanoui permet de garantir une bonne réalisation de ses tâches et par extension une entreprise efficace et en bonne santé. L’approche bien-être au travail vise à développer dans l’entreprise une conception de l’efficacité et de la performance qui soit soucieuse de la santé des salariés et favorise leur motivation et leur implication dans le travail. La mise en œuvre d’une politique de bien-être peut ainsi contribuer à l’épanouissement professionnel des salariés, mais aussi à l’amélioration de l’ambiance de travail au sein des équipes et au renforcement du climat de respect et d’écoute. Elle contribue aussi à prévenir les risques psychosociaux, en amont des manifestations aiguës de stress, de violence ou d’épuisement.

Sources

Gymlib_Emilie Geoffroy_Nov. 2021_« ​​5 tendances RH en 2022 passées à la loupe »

Widoobiz_Manon Derval_Nov.2021_« La digitalisation et la mobilité interne comme priorités RH en 2022»

SiecleDigital_Valentin Cimino _Déc.2021_“Quelle perception les français ont-ils des outils de travail collaboratif ?”

Le Parisien_Charlotte Robinet_Juin.2021_”Le télétravail «longue distance», c’est tendance”

Workelo_Anne-Charlotte Laurent_nov.2021”[Infographie] Les grands enjeux de la mobilité interne”

Les échos.events - Mai.2021 - “La digitalisation des process en entreprise !”

Anne-Charlotte Laurent

Content Manager @Workelo