[Infographie] Les grands enjeux de l’onboarding

Onboarding sept. 28, 2021

83% des entreprises ne s’estiment pas prêtes au moment d’accueillir une recrue. De plus en plus d’entreprises sont conscientes de l’importance de l’onboarding mais ne se sentent pas prêtes, car elles n’ont pas de processus d’intégration complet. Elles ont besoin d’être accompagnées afin de mettre en place un bon onboarding. Ce besoin d’intégration se complexifie et s’intensifie avec le contexte inédit du travail hybride, mais devient dans le même temps, un besoin réel à mettre en place par les entreprises.

Processus complexe à mettre en place, il est compréhensible que les entreprises aient du mal à anticiper totalement le processus d’intégration de leur recrue. En effet, il y a 150 étapes nécessaires pour rejoindre et être opérationnel à un nouveau poste. Pour avoir un bon onboarding, l’outil digital devient une nécessité qui permet de préparer des parcours d’intégration qui s’adaptent aux défis des arrivées en entreprise. Découvrez dans cet article les grands enjeux RH qui s’articulent autour de la période d’onboarding.

Enjeux de rétention

L’arrivée dans une entreprise est un moment aussi stressant qu’excitant pour une nouvelle recrue. C’est également le premier moment où le collaborateur se forge un avis sur l’entreprise.

80% des recrues décident de rester ou non dans les 6 premiers mois. La première impression est fondamentale. Vous n’aurez pas deux fois l’occasion de faire une bonne première impression. Il faut alors s’atteler au sujet dès la signature du contrat, pour soigner la phase de préboarding. Le parcours doit être réfléchi étape par étape pour n’oublier aucun moment clé de l’arrivée du collaborateur.

Le processus d’intégration, qui s’étend jusqu’à 3 à 6 mois après l’arrivée de la recrue, est alors une période clé qui est déterminante pour l’envie de la recrue de rester à long terme dans l’entreprise. Si son expérience d’intégration est positive, il sera plus susceptible de se sentir rapidement à l’aise. Pour preuve, plus de la moitié des collaborateurs qui ont été bien intégrés restent dans l’entreprise plus de 3 ans.

Au contraire, une mauvaise intégration à des impacts directs sur la rétention des collaborateurs. La preuve en 4 chiffres :

  • 1 salarié sur 2 songe à quitter une entreprise au cours de sa période d’essai
  • Une mauvaise intégration fait démissionner 1 cadre sur 3. Ce chiffre est d’autant plus alarmant pour des cadres, puisque le départ d’un cadre constitue un impact fort sur l’entreprise. Sa démission signifie qu’une équipe va se retrouver sans manager, ce qui met en péril la cohésion et la performance de l’équipe. D’autant plus que le coût de recrutement des cadres est encore plus élevé que celui des juniors.
  • 45% des démissions ont lieu la première année. Cela montre ainsi que la première année est décisive pour la rétention d’un collaborateur. Elle se doit donc d’être un sans faute sur tous les plans.
  • Seulement 12% des salariés sont satisfaits de l’onboarding vécu. Face à un chiffre aussi faible, les équipes RH doivent investir du temps, des ressources et de l’argent dans ce processus, tout en mobilisant différentes parties prenantes (Managers, Parrain, IT, Office Manager…). Pour cela, il est nécessaire de :

-Établir un modèle socle d’intégration, afin de ne pas repartir de zéro à chaque intégration. C’est notamment élémentaire pour les grandes entreprises ou pour celles en forte croissance qui intègrent un fort volume de collaborateurs.

-Se faire aider sur la partie administrative d’un outil digital comme Workelo, afin d’automatiser les tâches qui peuvent l’être tout au long de ce moment clé.

Enjeux financiers

Si un nouveau collaborateur quitte l’entreprise prématurément, tout le capital financier et humain investi en le recrutant et en le formant est perdu. Et cela peut coûter très cher…

7000 € : le coût d’une intégration ratée

Bien que complexe, le coût de recrutement et d’intégration peut se calculer en fonction du coût horaire chargé, avec des coûts directs s’il y en a. Lors du recrutement d’un salarié, le RH passe un certain temps sur des opérations telles que la préparation du recrutement, les entretiens, la sélection des candidats. De même, le processus d’intégration représente un coût entre la formation et la préparation de son arrivée. Ainsi, si l’onboarding est un échec et mène le collaborateur à quitter l’entreprise, cela peut avoir un cout non négligeable.

Enjeux de productivité de la recrue

Un nouvel employé met en moyenne 6 à 8 mois avant d’être pleinement opérationnel

Pour minimiser cette période, l’onboarding ne doit pas commencer au Jour J, mais bien avant : c’est la phase de préboarding. Cette période de préboarding correspond au moment entre la contractualisation et l’arrivée de la recrue. Cette phase est à optimiser pour préparer l’arrivée du collaborateur, lui donner des premières clés de ce qui l’attend.

Tout ce processus permet ainsi d’engager le collaborateur avant même le jour J et qu’il soit plus motivé et engagé dès qu’il arrive au sein de l’entreprise.

Pour permettre à la recrue de devenir opérationnel et de monter en compétence rapidement, la phase d’onboarding doit donner tous les outils nécessaires :

  • Matériel
  • Accès aux logiciels
  • Et surtout formation !

Un employé formé et intégré est un employé opérationnel et rapidement productif.
Pour garantir la qualité de ce moment clé, il faut aussi le guider dans son intégration sociale, le former étape par étape, mais aussi prendre régulièrement du feedback d’un point de vue RH et manager afin de pouvoir l’accompagner au mieux. Il est important d’être à l’écoute de son ressenti pour vérifier que son intégration se passe bien et l’aider s’il fait face à des difficultés.


Pour conclure, les chiffres parlent d’eux-mêmes et le besoin d’un onboarding de qualité est véritable enjeu RH pour des raisons financières, de rétention, de productivité, mais également de marque employeur.

Pour réinventer l’intégration de vos collaborateurs, Workelo vous permet d’accompagner vos nouvelles recrues grâce à un parcours intuitif, engageant et innovant. Pour être accompagné dans vos projets d’onboarding, prenez conseil auprès de nos experts.

Sources : Livre blanc de l'Onboarding | Workelo, Gallup /EY (2019), Cadre emploi (2021, The Jack Phillips Center for Research (2018)

Charlotte Vannereau

Content Manager @Workelo